Juin 2017

Retour de métropole, St Martin, Harley Davidson et l’anniversaire de Magali…

Semaine 26/2017  (26 Juin – 2 Juil 2017)

Après ces presque trois jours de nav bien pourris, on a juste envie de toucher terre et quoi de mieux que notre îlet du Gosier préféré pour un pic nic ? D’autant qu’aujourd’hui, c’est le top puisque le gars qui assure les navettes entre l’îlet et la plage n’est pas là… les touristes ne sont pas contents mais nous, on est plutôt satisfait parce que ça signifie que nous avons l’îlet pour nous !!!! Bon on a quand même accepté de conduire avec l’annexe un couple et une famille qui avait prévu de passer la journée au Gosier. Autant vous dire que nous sommes peu sur l’île. Juste le bon nombre pour faire connaissance, sympathiser, partager un ti-punch. Un moment de bonheur.

Cette semaine, on a acheté un copain à Masim’s… un bébé bateau, un optimist … que nous avons trouvé sur le bon coin. Nous irons le chercher sur St François et en profiterons pour rendre visite à Brigitte et Thierry qui sont en ce moment au mouillage dans la baie du village. Eric est surexcité… depuis le temps qu’il en voulait un ! L’ancien propriétaire nous ramène au Gosier en voiture et hop là, en 3 minutes loulou met la coque à l’eau et vogue vers Masim’s. Je ne vous cache pas que je suis hyper nulle en opti… j’ai commencé avec 20 nœuds vent, c’était trop pour moi… je me fais mal partout, j’ai des bleus, des coupures, bref… j’ai pas ça dans la peau. Dans la semaine, je réussirai quand même calmement à me rendre sur la plage de l’îlet toute seule comme une grande, sans dessaler… Ouf… Mais il va me falloir un max d’entraînement. Loulou, lui il gère (grave) la fougère !

On a aussi retrouvé Maria cette semaine qui est venue partager un repas avec nous à la plage mais contrairement à lundi, là c’est la fin de la semaine et c’est la fin de l’année scolaire qui visiblement se fête dignement (ou pas d’ailleurs) dans le coin. L’îlet est envahi par 300 adolescents munis de bières et autres bouteilles de rhum… je vous laisse imaginer le spectacle. Pas de violence certes mais ça se termine quand même par des comas et autres malaises du genre. Du coup, on ne reste pas longtemps.

Dernier truc de la semaine, j’ai fabriqué de l’huile de coco maison… pas peu fière de moi  

 

Semaine 25/2017  (19-25 Juin 2017)

La semaine débute par la révision de la survie du bateau. Mais qu’est-ce donc que la survie ? C’est une embarcation censée n’être utilisée qu’en cas de dernier recours si Masim’s prend feu, coule… ce genre de chose quoi !!! La survie est révisée tous les 2-3 ans afin de s’assurer de son bon fonctionnement : ouverture rapide, étanchéité… etc… On a pris rendez-vous à St Martin parce que c’était le seul endroit où on ne nous a pas répondu : « vous nous la laisser environ 1 mois, 1mois ½ »… vu que nous avions l’intention de naviguer un peu cet été, ce n’était pas top pour nous. Bref, nous voilà rendu pour faire réviser la survie. Matinée surprenante mais au-delà de nos attentes. D’habitude quand vous voulez réviser votre survie, vous la laissez chez un représentant de la marque de votre survie, et il vous contacte quand c’est fini. Mais là pas du tout, Anke, la jeune boss de la boîte vous convie pour un démontage et une formation aux règles élémentaires de la survie en pleine mer. Il faut dire qu’elle bosse à la SNSM, c’est une passionnée et elle sait de quoi elle parle. Bref, du coup nous sommes restés presque la matinée à la regarder ouvrir la survie, tester le matériel et à nous donner des conseils… que nous espérons évidemment ne jamais avoir à mettre en œuvre.

Et puis cette semaine, c’est aussi la 1ère échographie… tout va bien. Un bébé grandit dans mon bidou ce qui explique que Gerbeline soit très présente en ce moment surtout pendant les temps de navigation.

Ah oui, vous vous souvenez qu’on aurait adoré la semaine dernière parcourir l’île en deux roues ? mais nous n’avions pas trouvé de scooter. Et bien cette semaine sur les bons conseils de Sylvie et Laurent d’Ovéa nous avons loué une Harley Davidson !!! Et ouais… trop le pied et trop le bon plan. Pour 43€, vous pouvez avoir une Harley pour la journée du côté néerlandais, dans la boutique Harley Davidson. Nous nous sommes E-CLA-TES ! C’était pas une Harley avec le guidon qui monte 1 mètre au dessus de la tête, c’était un modèle beaucoup plus classique. On a donc revêtu nos casques genre « grande vadrouille »… et en wout’ pour un nouveau tour de l’île où nous avons tenté de faire les coins que nous n’avions pas eu le temps d’explorer en voiture, ou que nous avions particulièrement appréciés. Du coup on a commencé par le truc débile de l’île … regarder atterrir les avions à l’aéroport Princess Julianna de Philipsburg. Les avions vous passent à 5 m au dessus de la tête… et oui oui ! ce sont des gros porteurs. Le plus impressionnant c’est quand les avions décollent face à la plage et que les gens se prennent les gaz dans la bobine… évidemment c’est stupide et chaque année il y a des morts… les gens ne respectent pas les consignes et se font souffler par la puissance des réacteurs au moment du décollage. Pour en revenir à la moto, y’a pas… la ballade en deux roues est bien mieux qu’en voiture, d’autant que là encore la météo a été hyper clémente avec nous. On refera, c’était trop bien, trop trop bien !

Nous voilà prêts pour repartir en Guadeloupe mais avant, la curiosité nous retient sur St Martin puisque c’est le Week-end annuel de la pêche au Marlin sur l’île ! On ne veut pas rater ça. Un marlin, c’est un peu comme un espadon sauf que ça vit dans les Antilles. Il n’y aura finalement qu’un Marlin de pêché sur tout le WE, mais nous l’avons vu… 450 livres… et oui, ça fait une sacrée bête !

Cette fois, on hisse les voiles pour la Guadeloupe. Le vent est Est-Sud-Est … autant dire que c’est pas drôle du tout : du prés très très serré tout du long avec un cap parfois catastrophique… Bref 2 jours ½ pour arriver au Gosier après avoir ramassé 40 nœuds de vent dans le canal des Saintes. Une récompense malgré tout puisque nous avons pêché deux coryphènes et deux barracudas (qui eux sont repartis au fond de la mer car non comestibles en raison de la ciguetéra dont ils peuvent être porteur).

Semaine 24/2017   (12-18 Juin 2017)

Allez en wout’ pour St Martin … passage par la pointe des châteaux à l’Est de la Guadeloupe. Trois heures de moteur pour y arriver. Ça ballotte pas mal et ce n’est pas très agréable de faire autant de moteur mais bon… Une fois la pointe des châteaux passée tout va mieux… Ça bouge encore bien bien mais au moins il y a du vent… Et voilà après 34 heures de nav’, une coryphène et un thon jaune pêchés, nous voici rendus dans la baie de Marigot à St Martin. Gerbeline s’est invitée plus que jamais et le commandant a dû gérer la nuit dans son intégralité… Heureusement que Masim’s a été plus que coopératif… Avec une moyenne de 5,4 nœuds ! Et pour une fois nous arrivons dans des heures ouvrables, pas en plein dimanche… Alors, puisque c’est lundi et juste l’heure de l’happy hour… Nous filons à terre pour une bière que le commandant a bien méritée. Pour moi, juste le plaisir de mettre mon estomac au calme !

Mardi, c’est direction la partie néerlandaise pour faire quelques achats détaxés. On connaît bien le coin maintenant alors on prend le bus, on fait notre petit bazar et on revient les sacs… presque pleins… mais suffisamment pour qu’Eric se régale avec son nouvel appareil photo. Il en a les yeux qui pétillent !

Cette semaine c’est mon anniv, alors on a prévu de louer un scooter pour visiter l’île. L’avantage c’est qu’elle est petite et que l’on devrait pouvoir raisonnablement faire le tour en une journée… mais pas moyen de louer de scooter. On nous dit ici que c’est le paradis du voleur de scoot’ et que les loueurs ne veulent plus prendre le risque. Et bien tant pis, nous profiterons de la clim plutôt que des cheveux dans le vent. Le 15 au matin nous voilà donc partis pour découvrir l’intérieur de l’île que l’on ne connaît pas du tout…. On sait juste qu’il ne faut pas partir en direction de Philipsburg le matin tôt au risque de se retrouver dans des bouchons interminables… l’axe principal de l’île étant complètement saturé avec « l’engagé » du matin. Ok, direction Grand Case, plein Est. Nous grimpons à Pic Paradis (lieu le plus haut de St Martin) pour une superbe vue, bien dégagée. Nous baladons sur les plages, visitons l’intérieur. L’île est belle… verdoyante par endroit et tellement aride en bord de mer. Il y a peu de touristes et c’est agréable. La météo est clémente avec nous, pas une goutte de pluie pour cette journée. Grand-Case est un village touristique mignon à souhait… très touristique en saison : on ne trouve que des resto et des boutiques. On jettera finalement notre dévolu sur la plage de l’Anse Marcel pour savourer une coupe de champagne, se baigner et déjeuner… c’est paradisiaque… L’eau est belle, bleue comme le ciel. Nous sommes heureux ! Nous continuerons la journée direction la partie néerlandaise… Les paysages sont moins beaux parce que plus saccagés par les constructions pour le moins arbitraires, mais l’ensemble reste vraiment sympathique. On est tantôt dans l’hypercivilisation (boutiques en masse, fréquentation routière très dense, activité industrielle…) tantôt dans la pampa… Routes justes carrossables, paysages sauvages à vous couper le souffle, salines à perte de vue. Merci loulou pour mon anniversaire, cette journée était juste géniale !!

 

Fin de semaine, nous partons direction l’île de St Barth que nous n’avons pas encore visitée. Je m’attends un peu à un St trop’ caribéen, nous ne sommes pas forcément fan, mais il faut que nous allions voir. Un premier mouillage à l’île Fourchue… dans une baie assez petite surplombée d’une belle colline aride que nous irons explorer l’après-midi malgré la chaleur étouffante. Les eaux de l’île Fourchue sont limpides… Une colonie de barracudas se ballade autour du bateau et le sol est jonché d’oursins dollars. Nous ne verrons pas de requins mais ça c’est pas grave…c’est même bien !

Le lendemain nous mouillons sur bouée (gratuite) à l’anse Colombier… juste magnifique ! Une plage de carte postale et il y a peu de bateaux en cette saison et peu de baigneurs puisque la plage est accessible seulement après une bonne trentaine de minutes de marche. Après avoir vraiment galéré à prendre la bouée de mouillage (on n’est pas vraiment rompu à l’exercice), nous filons en annexe à Gustavia, la ville principale de l’île de St Barth. Comme prévu, c’est bien un petit St trop local… tout est tiré au cordeau, rien ne traîne, il n’y a pas de cases locales mais de solides bâtisses. Le contraste est saisissant avec St Martin. Ici, on baigne dans le luxe. Le temps de boire un verre, d’apprécier les vitrines des superbes boutiques de luxe et hop là retour à l’anse Colombier. L’après-midi nous empruntons le sentier qui part de l’Anse Colombier pour rejoindre le village. C’est un chemin type sentier des douaniers duquel on a une vue tantôt à l’Est, tant à l’Ouest de l’île et sur lequel se côtoient chèvres, araignées et… frangipaniers sauvages… hmmmmmmm, ça sent divinement bon. Ballade conseillée, vraiment très sympathique. Au retour sur la plage, pendant que loulou prend des photos et que nous savourons la vue… nous assistons un peu désemparés au bécotage de Masim’s avec un autre voilier, « Salicorne », ….. urps !! le bateau voisin s’est décroché et il glisse jusqu’à tamponner Masim’s… ça fait un bon klang… mais rien pour nous, ouf… juste le « feu de nav’ » de Salicorne qui s’est cassé. Bon, je vous avoue ça fait quand même bizarre.

Nous voilà déjà Dimanche (bonne fête papa loulou !) et nous appareillons pour Marigot. Sur le chemin nous ferons un petit stop à l’île Tintamare pour le Pic-nic… Et whaou…… c’est beau à ne pas en trouver les mots pour le décrire. C’est toujours pareil : de l’eau turquoise, un sable blanc, des fonds superbes, une île sauvage et préservée… mais on ne s’en lasse pas. On file à la nage déguster un apéro sur la plage. On n’aura pas le temps de visiter l’îlot mais il paraît que c’est très beau parce que complètement sauvage. Nous repartons déjà sur Marigot en croisant des tortues de mer gigantesques.

Et voilà pour cette semaine bien chargée et ô combien agréable.

Semaine 23/2017   (5-11 Juin 2017)

Retour en Guadeloupe sous une chaleur étouffante, un taux d’humidité que … j’avais vraiment fini par oublier. Et bien, qu’à cela ne tienne, nous serons au port pendant 3 jours, nous abuserons un peu de la clim tout ce temps là ….c’est parfait pour lutter contre les moustiques, et dormir la nuit. D’autant que je l’avoue un peu, j’ai un cafard monstrueux…. C’est à chaque fois la même chose, quand je quitte ceux que j’aime, j’ai beaucoup de mal à me relancer …. Ça va le faire !

 

Un petit mouillage au Gosier pour nettoyer la coque dégueulassée par 2 mois de port… et nous voilà partis pour St Martin où nous avons quelques emplettes à réaliser.

 

26 Juin 2017 : Ouf, nous revoici. Après un passage en métropole, nous avons retrouvé notre bateau qui fût bien gardé par Maria ! Début juin le retour sur le bateau, et nous sommes vite fait allés faire un petit tour de 10j à St Martin et St Barth, on vous racontera cela bientôt. La mise à jour du site va reprendre sans tarder, photos, journal de voyage, commentaires, trucs et astuces, les bons plans et encore plein de belles choses.

Aller en haut de page

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha - Anti Spam par Robot *